actualités

EMPLOI ET HANDICAP
24/10/2014

De nos jours, les entreprises sont de plus en plus sensibilisées à l’insertion professionnelle de personnes handicapées, notamment depuis la loi de février 2005 concernant l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Malgré cela, l’embauche des personnes handicapées demeure difficile.

En 2010, il a été constaté que plus de 20% des entreprises n’employaient pas de salariés handicapés malgré le quota imposé, ni ne signaient d’accord sur le sujet. Toutefois, elles sont de moins en moins nombreuses. En 2013, 56% des entreprises ont signé la Charte de la diversité et ont engagé des actions dans le domaine de l’emploi de personnes handicapées.

Notons cinq points sur l’emploi des personnes handicapées :

- La loi impose des quotas : la loi du 10 juillet 1987 oblige les entreprises de 20 salariés et plus à embaucher au moins 6% de salariés handicapés. Les établissements ne remplissant pas ou que partiellement cette obligation doivent s’acquitter d’une contribution financière à l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées).

- Les entreprises font des efforts : en 2011, 44.548 entreprises ont versé une contribution à l’Agefiph. En 2010, 47.520 employeurs ont versé leur contribution, et près de 50.000 l’année précédente.

- Les discriminations perdurent : à CV égal, les discriminations des recruteurs compliquent la tâche des candidats. Les discriminations restent fortes dans certains secteurs, comme la vente, l’accueil ou la restauration. De plus, « handicap » est souvent associé à « moindres performances » ou « absences fréquentes ». La nature du handicap est par ailleurs souvent déniée.

- Un taux de chômage deux fois supérieur : dans le contexte actuel de crise, les travailleurs handicapés restent plus souvent exclus que les valides.

- Une inégalité d’accès à la formation : selon l’Agefiph, 77% des travailleurs handicapés en recherche d’emploi n’ont pas le bac, contre 58% des autres. On constate donc une inadéquation entre l’offre et la demande des entreprises, qui sont à la recherche de profils qualifiés.

Malgré les efforts fournis par les entreprises, l’accès à l’emploi par les personnes handicapées reste difficile. En cause ? Le manque de sensibilisation et de préparation des entreprises et équipes face au handicap. Afin de pallier cette situation, le cabinet ALCANDRE contribue grâce à son département Handi-Match à promouvoir l’intégration professionnelle des personnes handicapées. A travers une prestation complète de conseil et d’accompagnement dans le recrutement des travailleurs handicapés au sein des entreprises, trois phases complémentaires sont mises en place :

- Audit et mise en place de la mission handicap

- Sourcing et recrutement de travailleurs handicapés

- Accompagnement lors de l’intégration Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre site web ou à nous contacter.

Octobre 2014




Article précédent
Article suivant




Voir les autres thématiques:
Recrutement   Accompagnement & Repositionnement professionnel   Gestion des Ressources Humaines   Information marchés   Autres   Events  

les postes à pourvoir Candidature directe Coordonnées